vendredi 17 juin 2016

Pétition : 22 millions de signatures attendues pour faire ’’libérer’’ Laurent Gbagbo





Lancement de la pétition Internationale pour la libération de Laurent Gbagbo.

22 millions de signatures sont attendues dans une pétition, lancée, jeudi par l’écrivain Bernard Blin Dédié, visant à faire ‘’libérer’’ l’ex-chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, en jugement à la Cour Pénale internationale (CPI).

La pétition pensée et initiée par le doyen Bernard Dadié avec le concours de l’ex-Premier ministre togolais Joseph Koffigoh, a pour objectif de ‘’recueillir 22 millions de signatures en Côte d’Ivoire et partout dans le monde en vue d’exiger la libération de Laurent Gbagbo’’, a annoncé, Samuel Harding, le porte-parole de Bernard Dédié.

mercredi 8 juin 2016

Le procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé : il y a de l'eau dans la cave et la CPI n'a pas de bottes

 
Urgent Urgent Urgent Scandale – Le procès Gbagbo et Blé à huis clos hier: Toute l’audience du mardi 07 juin 2016 s’est entièrement déroulée à huis clos pour dissimuler les mensonges de l’accusation et empêcher le Monde de connaître la vérité (08/06) 

mardi 7 juin 2016

Exclusif: Voici le rapport qui aurait précipité la chute de Gbagbo

 
 
 
Le Président Laurent Gbagbo et son dernier gouvernement. Image d'archives.
Le mardi 5 avril 2011, soit une semaine avant la chute de l’ancien président Ivoirien, Laurent Gbagbo, la commission de la défense à l’assemblée nationale française a auditionné MM. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, et Gérard Longuet, ministre de la défense et des anciens combattants sur la situation en Côte d’Ivoire et en Lybie. Voici l’extrait complet du compte rendu qui a certainement précipité l’intervention des forces françaises en Côte d’Ivoire.

Procès de Gbagbo et Blé. Le témoin masqué (P97) a été démasqué


Par IvoireBusiness/ débats et Opinions - Procès de Gbagbo et Blé. Le témoin masqué (P97) a été démasqué.
Le témoin masqué (P97) a été démasqué.

Au procès de la CPI Le Témoin de ce jour Appelé P97 Et masqué Pour, Dit-on, « Raison de sécurité » A été Par nos soins Démasqué.
Derrière le masque Se cachait L’ hideux et ombreux visage D’un triste et sinistre personnage : Un certain Gnangadjomon Koné Parvenu Député de Dianra Village du département de Mankono Au nord de la côte d'Ivoire.

Depuis le Palais de Justice : Simone Gbagbo appelle les ivoiriens à se mobiliser autour de la Constitution


Par Ivoirebusiness
Simone Gbagbo le 07 juin 2016 au palais de Justice d'Abidjan.

L’ex-Première Dame lance un Appel au peuple (Extraits des minutes du Procès)
Le juge : vous aviez dit ici que la Côte d'Ivoire à été attaquée et au cour de vos meetings vous aviez appelez vos partisans a se mobiliser autour de la constitution. C'est pourquoi je vous demande qui sont vos partisans ?

lundi 6 juin 2016

BRÉSIL-Nouveau SÉISME POLITIQUE : les PREUVES du COMPLOT contre DILMA ROUSSEF découvertes


BRÉSIL-Nouveau SÉISME POLITIQUE : les PREUVES du COMPLOT contre DILMA ROUSSEF découvertes


Aujourd’hui, le Brésil s’est réveillé aux bruits de conversations secrètes et vraiment choquantes, impliquant un ministre clé dans le gouvernement nouvellement installé au Brésil, qui éclairent d’un jour nouveau les motifs des participants à la mise en accusation de la présidente démocratiquement élue du pays, Dilma Rousseff.

Les transcriptions de ces conversations ont été publiées par le plus grand journal du paysFolha de São Paulo, et révèlent des conversations secrètes qui ont eu lieu en mars, quelques semaines avant le vote de destitution de la chambre basse. Elles mettent en lumière un complot explicite entre le nouveau ministre de la Planification (alors sénateur), Romero Juca, et l’ancien dirigeant de la compagnie pétrolière, Sergio Machado – qui sont tous deux des suspects officiels dans l’enquête de corruption dite Car Wash. Ils tombent d’accord, lors de cette discussion secrète, sur le fait que la destitution de Dilma est le seul moyen de mettre fin à l’enquête de corruption qui les touche. 

De militaire à militaire

Seymourh Hersh révèle dans cette enquête la manière dont le général Martin Dempsey et les chefs d’état-major US ont tenté de contourner la Maison-Blanche pour venir en aide à la Syrie. Bien que l’article comprenne diverses approximations, probablement destinées à ne pas trop choquer les lecteurs anglo-saxons, il atteste de l’ampleur de la révolte des généraux face à l’incurie des politiciens.

JPEG - 31.9 ko
 
Protégé jusqu’à sa démission par le secrétaire à la Défense Chuck Hagel, le général Martin Dempsey a organisé la révolte des généraux face aux atermoiements et aux contradictions de la Maison-Blanche. 

La stratégie du coup d’État global


Si les États-Unis sont devenus économes de leurs moyens militaires sous la présidence de Barack Obama, ils n’ont pas pour autant cessé d’agir militairement dans le monde. Ils disposent d’un vaste système, à la fois ouvert et secret, leur permettant d’intervenir presque n’importe où dans le monde ; un système qu’ils mettent en mouvement à la moindre occasion.

JPEG - 61.6 ko
Quelle liaison y a-t-il entre des sociétés géographiquement, historiquement et culturellement éloignées, du Kosovo à la Libye et à la Syrie, de l’Irak à l’Afghanistan, de l’Ukraine au Brésil et au Venezuela ? Celle d’être emportées dans la stratégie globale des États-Unis, exemplifiée par la « géographie » du Pentagone. Le monde entier s’y trouve divisé en « aires de responsabilité », chacune confiée à un des six « commandements combattants unifiés » des États-Unis :

Côte d’Ivoire: « Les calomniateurs de Simone Gbagbo viennent souvent de son propre camp », Par Théophile Kouamouo

 Par Théophile Kouamouo. 

 
 
Je suis bien placé pour savoir que l’on a raconté et que l’on raconte n’importe quoi sur Simone Gbagbo, et que ses calomniateurs viennent souvent de son propre « camp ». Car c’est un des cercles d’influence autour de son époux qui a répandu, en 2003, la légende totalement infondée selon laquelle elle était l’âme invisible derrière Le Courrier d’Abidjan, quotidien que j’avais alors cofondé avec Sylvestre Konin. Une légende qui a prospéré au point d’être reprise en chœur par la presse française. A tel point que l’ex ambassadeur Gildas Le Lidec est allé jusqu’à me demander, très sérieux, si l’un des pseudos utilisés dans ce journal était celui de Simone Gbagbo. Or je ne la connaissais même pas en 2003. Et je n’ai jamais été un de ses proches.
 

vendredi 3 juin 2016

Côte d’Ivoire: « La France perdra la Côte d’Ivoire à cause de son hypocrisie politique », Par Prao Yao Séraphin

                                                                                       Alassane Ouattara lors d’une réception à l’Elysée par François Hollande.

Publié le Vendredi 3 Juin 2016.
Par Ivoirebusiness/ Débats et Opinions – « La France perdra la Côte d’Ivoire à cause de son hypocrisie politique », Par Prao Yao Séraphin.

« La liberté est le même droit que la liberté de penser, l’une répond au cœur, l’autre à l’esprit ; ce sont les deux faces de la liberté de conscience ; elles sont au plus profond (Victor Hugo)
Entre la France et la Côte d’Ivoire, c’est une très vieille histoire, intime et ambiguë. La complexité des relations entre les deux pays est en grande partie imputable au contexte qui prévalait à la fin des années 1950. Après le « Non » de la Guinée au référendum constitutionnel du 28 septembre 1958 proposé par le Général de Gaule revenu au pouvoir sous la pression de l’armée, tous les plans du colonialisme français étaient bouleversés : la Communauté franco-africaine prévue par la nouvelle constitution de la 5e République et destinée à continuer la colonisation sous d’autres formes était dépassée par l’accélération de l’histoire. Toutes les masses africaines exigeaient l’indépendance immédiate comme la Guinée. Finalement, Paris se résolut à octroyer à la hâte l’indépendance à tous ses anciens territoires d’Afrique, même si pour cela il fallait forcer la main à ses serviteurs réticents ou paniqués à l’idée de ne plus être Français. On peut citer Léon Mba du Gabon et Félix Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire. Cependant, l’impérialisme français n’entendait en rien céder sur son objectif initial de garder les anciennes colonies sous sa coupe.

jeudi 2 juin 2016

Simone Gbagbo à la Cour: ‘’ On m’accuse pour des faits qui ne sont pas établis’’.‘’J’ai échappé au viol par les soldats’’

Mardi 31 mai 2016. Abidjan. Procès de l`ancienne première dame de Côte d`Ivoire Simone Gbagbo à la Cour de justice pour crimes contre l`humanité.
L’ex-première Dame, Simone Ehivet Gbagbo,a déclaré, mercredi, à la barre de la Cour d’Assises où elle est poursuivie pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, qu’on l’accuse ‘’pour des faits non établis’’.

Sur la charge de la marche sur la Radio télévision ivoirienne le 16 décembre 2010, l’épouse de Laurent Gbagbo, lui aussi en jugement à La Haye pour les mêmes chefs d’accusation, a dit qu’elle ‘’n’était pas pacifique’’, contrairement aux assertions de l’accusation.

Parlement tchèque: une député répond à la question “Faut-il avoir peur de l’islam”

Source 26/05/2016: Apostat Kabyle blog 4 ever. 

Femme politique, juriste et avocate, Klára Samková a donné devant le parlement tchèque un discours lucide et  direct sur l’islam et les musulmans, devant un public incluant des ambassadeurs de pays musulmans, dont l’ambassadeur turc, qui sont sortis avant la fin, visiblement en colère.


Son discours mérite d’être lu attentivement. Il traite des questions que les “démocraties” occidentales, bien trop trop consensuelles et qui s’accrochent comme des morpions à leurs discours politiquement corrects, ne sont pas prêtes à accepter. Encore moins à diffuser. Des idées que l’Occident trouve bien plus simple et commode à rejeter et qu’il considère comme étant des idées extrémistes, voire racistes ou fascistes.
Le discours a été applaudi par presque tous les intervenants tchèques dans les journaux en ligne de toutes tendances politiques. Ce qui n’est pas vraiment exceptionnel en République tchèque. Car les opinions développées dans son discours sont largement acceptées par la société tchèque. Si elle a été louée pour cette attitude  courageuse, c’est parce que le sujet n’est tout simplement pas tabou dans la société thèque. Le peuple tchèque, comme d’autres peuples d’Europe centrale et de l’Est, est généralement plus hostile à l’immigration islamique que les autres peuples de l’UE.

vendredi 2 mars 2012

Cellule44 est piraté

Après des jours de bagarre pour continuer de garder la maîtrise de ce blog nous jetons l'éponge

nous vous invitons à nous suivre sur le lien ci-dessous:

  cliquez sur      "Cellule44" 

 Nous sommes  également  constamment dérangé par de la publicité qui n'a pas été mis en ligne par nos soins.
De ce fait nous déclinons toutes responsabilités .
Ce blog reste accessible pour ses archives constituées de 5000
articles, centaines de vidéos etc...
Merci à nos détracteurs cela aura permis de changer le look
de ce blog qui commençait à fatiguer de nombreux lecteurs.

jeudi 1 mars 2012

Côte d’Ivoire: Les nouvelles ne sont pas bonnes!

Ce n’est pas moi qui vous l’annonce; ce sont des hommes de Dieu anonyme qui l’annoncent en privé ces derniers temps. «Le Temps de grâce est fini. Le Décret divin est signé. Les Anges guerriers sont fatigués de patienter. Le Temps de l’action est proche, trop proche.» Voici en substance le message pour lequel plusieurs religieux intercesseurs se sont enfermés ces derniers jours en Côte d’Ivoire pour prier.


Exorciser le ‘’19 septembre 2002’’ de la Côte d’Ivoire

Alassane et Ocampo
La Cour Pénale Internationale (CPI), vient d’autoriser le Procureur à étendre ses enquêtes en Côte d’Ivoire sur la période allant du 19 septembre 2002 au 28 novembre 2010. Le fait serait passé inaperçu si  la date du 19septembre 2002 ne revêtait pas tout un symbole pour ce pays et pour les ivoiriens. En effet, cette triste et tragique date reste, sans conteste, un point d’encrage important pour comprendre la longue et douloureuse crise que traverse ce pays.

Clash à la CPI: Me Altit déculotte et ridiculise Ocampo qui veut « cacher à la défense toutes les informations et preuves indispensables à la défense de Laurent Gbagbo »

Me Emmanuel Altit, avocat de Gbagbo à la CPI.
Me Emmanuel Altit, avocat de Gbagbo à la CPI.
Publié le jeudi 1 mars 2012 | IVOIREBUSINESS -
VOICI LES RESERVES EN BETON DE Me ALTIT, CONSEIL DE GBAGBO A LA CPI, SUR LES TENTATIVES DU PROCUREUR OCAMPO DE DISSIMULER LES INFORMATIONS ET PREUVES INDISPENSABLES A LA DEFENSE DE SON CLIENT.
Voici les observations de la défense sur la requête du Procureur aux fins de faire avaliser par la Chambre, des expurgations proposées en vertu des Règles 81(2) et 81 (4) du Règlement de procédure et observations sur la «mise à jour d’autres mesures de protection».

mercredi 29 février 2012

Prison de La Haye: Comment Gbagbo a changé la donne

Il a l'Amour de son peuple

La date fatidique mais historique du 18 juin prochain, ouverture de l’audience de confirmation des charges, arrive à grand pas. Et plus qu’un challenge politique, le président Gbagbo prépare sereinement ce moment dans la prison de Scheveningen dont il a transformé les habitudes depuis son transfèrement du 29 novembre dernier.

Cela fait trois mois que le président Laurent Gbagbo a été déporté à La Haye par la double volonté de Nicolas Sarkozy et Alassane Ouattara. Un transfèrement qui obéit plus à une dictée politique qu’à une volonté judiciaire. Sinon le procureur Luis Moreno Ocampo qui, de passage à Abidjan en octobre dernier, avait annoncé une short-list de 3 à 6 personnes, n’en serait pas encore au stade de «balbutiements procéduraux».En tout cas, la déportation du leader africain Laurent Gbagbo n’a pas été sans conséquence pour le centre pénitentiaire de La Haye. Puisque depuis le 30 novembre dernier, où le président Laurent Gbagbo a franchi les gigantesques grilles de la prison de Scheveningen, les différents services de la Cpi ont vu le poids de ce prisonnier peu ordinaire et son impact sur le quotidien de l’instance judiciaire internationale. La petite ville de La Haye est devenue depuis deux mois un lieu de pèlerinage, où Ivoiriens, Africains et même Européens ou Américains, fervents défenseurs de la démocratie et de la justice, se relaient de manière quasipermanente.

L’Etat RDR dans la république ivoirienne (première partie)



Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) est une section locale du vaste Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Par rapport à l’administration de l’époque coloniale, ce mouvement démocratique africain a été créé dans la lutte. Son instigateur principal Félix Houphouët-Boigny, au regard de cette administration, était un agitateur, mais vu par ses pairs d’antan, il était le messie libérateur. Cet homme traduisait les aspirations émancipatrices légitimes de son peuple. En un mot, à chacun son Houphouët-Boigny. Voici que quelques décennies plus tard, lors d’un congrès extraordinaire du parti houphouétien, ceux qu’on a appelé les rénovateurs, sous la houlette du professeur Djéni Kobinan, formèrent le rassemblement des républicains (RDR) le 27 septembre 1994, de la scission du PDCI. Les fondateurs du parti républicain étaient tous des femmes et des hommes pacifiques. La culture de la violence s’est accaparée de ce parti avec son ancrage au nord de la Côte d’Ivoire. Et depuis, le professeur Djeni Kobinan fut empoisonné et mourut le 19 octobre 1998. ADO le remplaça à la tête du RDR, le 01/08/ 1998. A ce jour, nul ne connaît l’auteur de cet acte violent et ignoble qui fut le premier du genre au parti républicain. La suite est très éloquente…

Une guerre de dupes

Un collègue me disait ce matin que les intérêts n’ont jamais uni. J’avoue que cela m’a paru paradoxal. Mais après tout ce qui nous parvient de l’alliance au pouvoir, je me suis résolu à penser qu’il n’est pas facile de concilier des intérêts surtout quand ils sont aussi disparates que ceux qui devraient unir le PDCI, l’ONUCI et le RDR.

Ces trois forces politiques se sont retrouvées dans une coalition indémontable pour chasser Laurent Gbagbo du pouvoir. Au départ, rien ne pouvait les unir. Le PDCI, un parti politique cinquantenaire s’était fait à l’idée que la paix était une seconde religion pour lui.

Côte d’Ivoire: Perte totale de contrôle!

Du 26 février à ce jour. Bastonnade d’un faux député du régime anti-citoyen et ethno-génocidaire installé depuis le 11 avril2011 par la France; 7 miliciens du RDR de Dramane Ouattara tués par l’ONUCI, l’armée d’occupation qui “protège” le Palais présidentiel prostitué de Côte d’Ivoire; 8 disparus dans les rangs de la population civile ; plusieurs blessés graves par balle.

Bonoua. L’ivoiro-Burkinabè Koné Zakaria, Chef rebelle annonce que le pouvoir Ouattara sera la cible d’une attaque des FDS (Forces de Défense et de Sécurité) composées selon lui de Marins Commandos, d’une partie de la Gendarmerie restée loyale à la république, de Militaires, de Policiers et de jeunes recrues. Il menace le Roi des Abouré, ce digne fils du peuple Akan. Il menace de tuer les jeunes et demande que les parents dissuadent leurs fils de participer à l’attaque.

Arrah. Environ 35 civils jugés pro-GAGBO ont été exécutés par les FRCI, la milice de Ouattara armée par la France et protégée par l’ONUCI. Les jeunes Patriotes et Résistants aux mains nues ont enjambé leurs frères tombés, désarmé des FRCI pour ensuite les ligoter. Plusieurs renforts FRCI et ONUCI ont été nécessaires pour venir à bout des jeunes aux mains nues, blessés par balle mais debout et dignes face à la barbarie.

mardi 28 février 2012

5 questions à Thierry Meyssan de retour de Homs

RÉSEAU VOLTAIRE | DAMAS (SYRIE) | 26 FÉVRIER 2012



5 questions à Thierry Meyssan à propos de Homs et sur la situation des journalistes.

1) Que s’est-il passé ce samedi 25 février ?

2) La situation à Homs aujourd’hui ?

3)Les journalistes pris au piège de l’ASL ?

4) Comment s’est déroulée la négociation ?

5) Comment sortir les journalistes de cette situation ?


Un 19ème agent français arrêté en Syrie

RÉSEAU VOLTAIRE | 28 FÉVRIER 2012



Le Réseau Voltaire a appris de source sure qu’un agent français a été fait prisonnier par l’Armée nationale syrienne, lundi 27 février 2012, à Azouz (district d’Idlib, à proximité de la frontière turque).
Cette arrestation porte à 19 (dix-neuf) le nombre de prisonniers français détenus par Damas.
Des négociations pour leur restitution sont en cours via la Fédération de Russie, les Emirats arabes unis et le Sultanat d’Oman.
Durant cette période, les Émirats arabes unis ont pris leur distance avec la position commune du Conseil de Coopération du Golfe, et ont décidé d’adopter une attitude de stricte neutralité. Ils ont donc interdit toute manifestation pro ou anti-syrienne sur leur territoire.

EMP OU IMPULSIONS ELECTROMAGNETIQUES: armes redoutables capables d’endommager les systèmes électroniques, les ordinateurs, les véhicules personnels et même les systèmes d’armes

EMP et armes électromagnétiques
Les EMP ou impulsions électromagnétiques (IEM), sont des armes redoutables capables d’endommager les systèmes électroniques, qu’il s’agisse d’ordinateurs, de véhicules personnels ou encore de systèmes d’armes. Ces systèmes sont des armes de guerre électronique (EW), qui peuvent brouiller des signaux ou endommager des systèmes électroniques et informatiques, mais les IEM constituent également des armes stratégiques, de par leur capacité à endommager des systèmes critiques et à rendre inopérantes des infrastructures entières.

EMP nucléaire

L’impulsion électromagnétique nucléaire (IEMN ou NEMP) est un phénomène électromagnétique lié à une explosion nucléaire. Les rayonnements gamma libérés au cours de l’explosion entrent en interaction avec les molécules de l’atmosphère (effet Compton), générant un champ électrique de haute intensité (plusieurs kilovolts par mètre) qui se propage en une fraction de seconde, y compris à la surface du sol.

Tensions américano-iraniennes : jeu calculé ou guerre?

Les tensions récentes entre les puissances occidentales et l’Iran ont de nouveau entraîné la région dans une frénésie diplomatique avec les nations s’empressant de se protéger des conséquences de la confrontation renouvelée entre l’Amérique et l’Iran sur son programme nucléaire. Les exercices militaires iraniens assortis de rhétorique enflammée émanant de Téhéran, ainsi que la présence de navires de guerre occidentaux, pour appliquer les sanctions dans le Golfe persique ont provoqué une frayeur internationale.Sur fond de menaces iraniennes de fermer le détroit d’Ormuz, le cours du pétrole s’est envolé et la spéculation est toujours à la hausse sur l’éventualité d’attaques militaires israéliennes et américaines sur l’Iran. Par exemple, le secrétaire américain de la Défense, Léon Panetta, a laissé entendre la possibilité d’une action militaire dans le cas où l’Iran irait trop loin. Il a déclaré “Nous devons nous assurer que nous sommes prêts à toute situation et que nous disposons de toutes les options sur la table. Nous devons garder toutes les capacités prêtes dans le cas où la ligne serait franchie.” (Fortes tensions, les États-Unis avertissent l’Iran de ne pas bloquer le trafic maritime, AP Online, 13 janvier 2012). 
Loading...